REMERCIEMENTS

À l'instar des start-up des années 2000, c'est dans un garage à Buenos Aires

en Argentine qu'ont démarré les premiers brassins.

Devant les nombreux obstacles l'ingrédient secret pour y arriver a d'abord été la ténacité.
Je remercie tous ceux qui m'ont aidé, mon ami brasseur Patrick, les précieux conseils de maîtres Brasseurs, ma famille, mes amis en Belgique et en Argentine, Estelle la graphiste, Jean-Paul le photographe, Antoine Brynaert le vidéaste mais pas que, Pierre Delcoigne le CEO de la Brasserie des Légendes qui brasse à façon pour moi et last but not least Christel et mes enfants qui me fournissent l'ingrédient magique "l'amour".

La tradition et la règle des abbayes trappistes veulent qu'une partie des bénéfices soit consacrée à des œuvres sociales. Jean Brasse s'inscrit dans cette tradition millénaire

et tout comme dans la légende du colibri de Pierre Rabhi, je fais ma part.
 

Je vous en brasse